L’EAU DANS SON ENVIRONNEMENT ET AU ROBINET

Congrès SFSE 2024 : Eaux, ville et santé : constats, enjeux et solutions

L’eau dans les milieux urbains devra être considérée sous toutes ses formes : souterraine, superficielle, pluviale, potable et non potable, usées… La ressource en eau douce, indispensable à l’installation humaine sur un territoire, a toujours été étroitement liée à la santé des populations, et, dans le contexte actuel de changement climatique et d’urbanisation croissante, son importance pour la santé et le bien-être ne fait que croître.

L’eau est indispensable à la vie, elle est un facteur limitant pour le développement urbain, industriel et agricole à l’échelle du bassin versant, et en climat tempéré le support essentiel de l’hygiène publique. Elle est aussi une source primordiale de bien-être dans la ville (fraîcheur, espaces verts, loisirs…).

L’eau douce est soumise à une pression anthropique croissante, source de défis complexes en termes de quantité, d’accessibilité et de qualité dans le respect de la santé des populations humaines, animales et végétales, l’équilibre des agro-écosystèmes et des écosystèmes aquatiques et la durabilité des socio-écosystèmes urbains.

Ainsi, les usages actuels et à venir des eaux en ville sont associés à de nombreuses problématiques sanitaires dont certaines sont liées à de nouveaux aménagements ou nouvelles pratiques (jardins de pluie, miroirs d’eau, baignade en ville, fontaines, lutte contre l’imperméabilisation, doubles réseaux de distribution, végétalisation du bâti…). Ces usages peuvent aussi accentuer des conflits existants (assainissement, agriculture, urbanisme, production d’énergie) ou en engendrer de nouveaux entre usages domestique, alimentaire, récréatif, rafraîchissant…

Base indispensable de la vie, de la santé, de la biodiversité et des espaces verts, l’eau en ville est à la fois gérée localement et intégrée aux enjeux régionaux de gestion des bassins versants. Dans le respect du droit à l’eau, les défis portent donc, à différentes échelles géographiques, administratives et temporelles sur la relation entre la quantité, la qualité et les usages depuis les bassins-versants péri-urbains jusqu’à la ville. Pour protéger la santé des populations, des solutions sont à trouver dans les territoires en concertation avec toutes les parties prenantes (acteurs locaux, scientifiques, politiques, associations, etc.) en intégrant la gestion des trames verte, bleue et brune.

L’objectif du congrès est d’établir un état des connaissances issues de la recherche et des expériences citoyennes, sur l’eau et la santé dans la ville en abordant plusieurs thématiques :  l’accès à l’eau et ses usages, les enjeux sanitaires et environnementaux de la qualité de l’eau, ainsi que les outils de gestion de l’eau à différentes échelles. Ce congrès mobilisera des intervenant.e.s de différents secteurs, disciplines et communautés de la société qui s’efforceront de proposer des recommandations.

Les attentes du conseil scientifique sont décrites plus précisément dans l’appel à communications.

En savoir plus