L’Anses publie un premier travail d’interprétation sanitaire des résultats de la campagne nationale exploratoire des pesticides (CNEP). Cette campagne, menée conjointement par l’Anses, l’Inerie et le réseau des Associations agréées de surveillance de la qualité de l’air (AASQA), a eu lieu de juin 2018 à juin 2019. Cette première étape va permettre de proposer une surveillance nationale pérenne des pesticides dans l’air.

Deux approches complémentaires ont été mise en place : la première a fourni des indices du risque sanitaire en rapprochant les résultats de mesures de l’air avec les données de toxicologie disponibles, et la deuxième a conduit à la priorisation de 32 substances qui nécessiteront des investigations approfondies pour orienter cette surveillance. L’accent est particulièrement mis sur le lindane, qui, malgré son interdiction depuis de nombreuses années, est toujours présent dans 80% des échantillons analysés.

Retour à la liste des ressources